Un budget
sincère
et solidaire

Le conseil départemental met à votre disposition les chiffres du budget 2019.

Vous trouverez le long de ce site une version simplifiée de ce budget.

L’intégralité des données du budget sont accessibles en Open Data sur le portail officiel du Finistère opendata.finistere.fr

Les recettes

945,97 M€

Le Département est financé à la fois par les contribuables locaux, les dotations de l’État, et au besoin par l’endettement pour équilibrer son budget.

La seule imposition locale perçue par le Département est la taxe foncière sur le foncier bâti, dont il fixe les taux chaque année.

Répartition des recettes

Recettes de
fonctionnement

845,82 millions d’euros

Les recettes de fonctionnement représentent toutes les recettes que le département peut percevoir des impôts et taxes locales, des transferts de charges et des dotations de l’État, de prestations de services, et des produits financiers.

1

Fiscalité indirecte : 238,29 M€

2

Dotation de l’État : 189,37 M€

3

Taxe foncière sur les propriétés : 168,62 M€

4

Recettes spécifiques des politiques sociales : 112,2 M€

5

Autres recettes de fonctionnement : 119,38 M€

Recettes
d'investissements

100,14 millions d’euros

Les recettes d'investissements représentent les emprunts, les dotations et les subventions de l’État.

1

Emprunts nouveau : 51,00 M€

2

Dotation de l’État Investissement : 12,71 M€

4

Dette (mouvements neutres) : 24,83 M€

3

Excédent de fonctionnement : 5,65 M€

5

Autres recettes d'investissement : 5,96 M€

Les dépenses

945,97 M€

Le projet de budget primitif pour 2019 s’équilibre en dépenses et en recettes. Les politiques sociales restent au cœur des missions et donc du budget du Département.

Le Conseil départemental continue à investir pour l’avenir afin de développer la mobilité et l’accessibilité de notre territoire, moderniser les collèges, et développer le logement social et l’hébergement des personnes âgées et handicapées.

Répartition des dépenses

Dépenses de
fonctionnement

761,9 millions d’euros

Les dépenses de fonctionnement concernent les aides aux usagers, aux associations et aux communes, ainsi que les moyens de fonctionnement des services du Département.

1

Action sociale : 487,41 M€

2

Personnel (hors assistants familiaux) : 139,35 M€

3

Autres dépenses de fonctionnement : 111,27 M€

4

SDIS : 23,87 M€

Dépenses
d'investissements

184,07 millions d’euros

Les dépenses d’investissements concernent les travaux de rénovation, les nouveaux équipements et services (notamment pour les collèges et les routes), ainsi que le remboursement de la dette.

1

Subvention : 56,81 M€

2

Maitrise d'ouvrage départementale : 62,34 M€

3

Autres dépenses d'investissement : 64,92 M€

Les dépenses en
36 politiques et
7 grands engagements

Dans son projet départemental 2016-2021, au service d’un développement durable et solidaire du Finistère, le Conseil département a défini sept engagements forts autour de ses compétences de solidarités humaines et territoriales.

5 projets emblématiques portent également sur la jeunesse, l’égalité Femmes-Hommes, le numérique, l’accès aux droits et à une alimentation locale de qualité.

Accéder à la page
Accéder à la page

Les chiffres

Clés du budget

Pas d’augmentation
d’impôts

Depuis la réforme de la fiscalité locale, la Taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB) est le seul impôt sur lequel les Départements disposent d’un pouvoir de vote des taux.

Le Conseil départemental a choisi de ne pas augmenter la fiscalité afin de ne pas peser sur le pouvoir d’achat des ménages finistériens. Ceci est rendu possible grâce à une bonne maîtrise et une gestion saine de ses dépenses de fonctionnement qui restent stables par rapport au BP 2018.

Pour 2019, le taux de la TFPB est donc maintenu à 15,97 %. En comparaison, le taux moyen national de la TFPB départementale 2017 s’établit à 16,32 % et celui de la strate des Départements dont relève le Finistère à 18,06 %.

Départements de même strate
18,06%

Moyenne Nationale
16,32%

Finistère
15,97% de TFPB

Départements de même strate
18,06%

Moyenne Nationale
16,32%

Finistere
15,97% de TFPB

Source : DRFIP

Des ressources fragiles et des
contraintes imposées par l’État

Malgré une amélioration de la situation économique et une moindre pression sur la croissance des dépenses de RSA, les dépenses liées aux Allocations individuelles de solidarité (AIS) restent importantes : 234,45 M€ sont prévus au BP 2019 pour l’Allocation personnalisé d’autonomie (APA), la Prestation de compensation du handicap (PCH) et le Revenu de solidarité active (RSA), avec un reste à charge nette pour le Département à hauteur de 112,17 M€ en 2019.

Financement des allocations
individuelles de solidarité (AIS) :

5

Charge nette pour le département : 112,17 M€

4

Financements complémentaires depuis 2014 : 20,37 M€

3

APA : 39,06 M€

2

RSA : 54,30 M€

1

PCH/ACTP : 8,55 M€

Les négociations sont toujours en cours face à la non-compensation par l’État : en effet, ces allocations nationales sont de la responsabilité de l’État mais leur versement est du ressort des Départements. L’Etat devait compenser ces dépenses à 100 % mais il n’en est rien. Le reste à charge cumulée est de 9 milliards d’euros au niveau national, ce qui pèse énormément sur les finances des Conseils départementaux.

Aller plus loin

Pour mieux connaître les services et les missions du Conseil département, vous pouvez consulter le site internet du Conseil départemental finistere.fr